icon_CBicon_customericon_espace-prosicon_facebookicon_google-plusicon_kit-customizedicon_pinteresticon_proicon_staricon_truckicon_twitterillus_bankwireillus_CBillus_CB3xillus_chequeillus_devisillus_phonelogo_avis-verifieslogo_facebook-letterlogo_paypallogo_ukoo

Comment choisir son caillebotis métallique ?

Une caillebotis métallique peut avoir plusieurs usages. Il peut servir de revêtement de sol, constituer les marches d’un escalier, être une grille d’aération ou une grille de caniveau. Quel que soit votre usage, le choix d’un caillebotis métallique passe toujours par les même étapes.

Les éléments qu’il faut connaître pour choisir son caillebotis

Le choix du caillebotis s’effectue en prenant en compte 3 éléments : 

  1. La charge qu’il devra supporter 
  2. L’espace qu’il devra couvrir
  3. Les normes qu’il devra respecter

En fonction de vos besoins, une taille de maille et une hauteur seront définies. L’ensemble sera alors conforme aux règles de sécurité et aux normes en vigueur.

Définir la charge que devra supporter le caillebotis métallique

La charge à supporter se définit par l’usage qui sera fait du caillebotis. On divise les différents usages en deux grandes catégories, elles-mêmes subdivisées en usage plus précis :

  • Passage pour des piétons :
    • Piéton technique (entre 200 et 400 kg / m2)
    • Piéton intensif (400 kg / m2 dont 150 kg au centre)
  • Passage pour des véhicules :
    • Véhicules légers (600 kg par roue pour une voiture et 900 kg par roue pour un utilitaire)
    • Véhicules lourds (entre 10 et 13 tonnes à l’essieu)

La charge permettra de définir les dimensions maximales du caillebotis (longueur et largeur) en fonctions de l’épaisseur et de la hauteur des plats porteurs ainsi que de la taille des mailles.

Définir l’espace à couvrir

L’espace à couvrir permet de déterminer la longueur et la largeur du caillebotis. 

La dimension la plus importante est appelée “portée”. Elle correspond à la longueur des plats porteurs. Ce sont eux qui reposent toujours sur les appuis.

La largeur correspond à la taille de l’autre côté, celui qui va dans le sens des entretoises. La portée n’est donc pas nécessairement le dimension la plus longue.

Les dimensions maximales des caillebotis métalliques réalisés par Métalenstock sont de 2000mm pour la portée et de 1200mm pour la largeur.

Définir les normes à respecter

Il existe principalement deux normes lorsque l’on parle de caillebotis.

  • La norme PMR (Personnes à mobilité réduite)
  • La norme ERP (Établissement recevant du public)

Elles doivent être respectées dès lors qu’un lieu reçoit du public (ne concerne donc pas un usage en entreprise) et des personnes à mobilité réduite. 

Le respect de ces normes n’est pas obligatoire mais recommandée dans le cas d’une construction privée (habitation par exemple). Il permet toujours d’apporter davantage de sécurité aux installations.

Le respect ou non des normes permettra de déterminer quelle maille il est possible de choisir.

Choisir le bon caillebotis métallique

Choisir le type de caillebotis

Il existe deux types de caillebotis métalliques :

  • Le caillebotis pressé : il se compose de plats porteurs encochés sur lesquels les entretoises sont insérées en force. 
  • Le caillebotis électroforgé : il se compose de plats porteurs et d'entretoises qui se croisent et sont soudés à chaque intersection. 

Le caillebotis pressé est le plus répandu et est parfaitement adapté aux normes ERP et PMR. Le caillebotis électroforgé se destine principalement à un usage industriel puisqu’il peut être facilement recoupé.

Ces deux types de caillebotis métalliques présentent, à dimensions égales, des niveaux de résistances similaires. Il est donc conseillé dans la majorité des situations de choisir le caillebotis pressé sauf s’il faut le recouper.

Choisir les dimensions du caillebotis métallique

Il est temps de reprendre les trois éléments définis un peu plus haut : les normes qu’il faut respecter, la charge qui sera supportée et la portée.

Respect des normes

Les normes ERP et PMR sont respectées dès lors que les mailles n’excèdent pas 20 x 20 mm de vide. Ces dimensions permettent de consolider le caillebotis mais évite également que des objets puissent chuter en passant entre les mailles. C’est aussi un moyen de ne pas bloquer une roue de fauteuil roulant ou d’empêcher l’utilisation de béquilles. 

Les mailles dites “20x20mm” sont aussi parfois nommées “19x19mm”.

Choisir le bon niveau de résistance

La résistance d’un caillebotis est le fruit d’une équation entre sa longueur, sa largeur, sa hauteur, l’épaisseur des ses plats porteurs et la taille des mailles. Connaître certaines de ses données permet donc de calculer les autres.

Généralement on part d’un espace à couvrir déjà conçu ou en place. C’est pour cela que vous avez définis la portée et la largeur de votre caillebotis. 

Reste alors à choisir la bonne hauteur et la bonne épaisseur des plats porteurs ainsi que la taille optimale des mailles. Il est évident qu’un caillebotis sera plus résistant avec des plats porteurs haut et épais et des mailles plus “serrées”.

Chaque caillebotis Métalenstock dispose d’un tableau qui résume les usages qui peuvent en être fait. 

Caillebotis maille 30/30 porteurs 30/2 mmPortée maximale
Usage technique 200 kg / m² 1700 mm
Usage technique 400 kg / m² 1300 mm
Passage piéton privatif 400 kg / m² et 150 kg au centre 1000 mm
Automobile 600 kg / roue 300 mm
Véhicules <3.5T 900 kg / roue non
Poids lourds non

N’hésitez pas à en prendre connaissances et à nous appeler au 03 67 36 00 18 si vous avez encore des interrogations.